Acheter banière

Les choix incontournables à faire avant d’investir

La pierre est l’investissement préféré des Français. C’est bien connu ! En effet, l’immobilier offre des opportunités inégalables pour se constituer un patrimoine, préparer sa retraite ou encore protéger ses proches.

Vous souhaitez réaliser le grand saut de l’investissement locatif ? Très bon choix. Cependant, c’est un projet complexe à mettre en place. Financement, recherche d’un bien, travaux… Comment se lancer quand on débute ? Nous vous proposons de soutenir votre réflexion, avec des conseils de professionnels de l’immobilier.

Découvrez maintenant les choix nécessaires à fixer avant d’investir concrètement.

Les choix pour bien anticiper votre financement, avant d'investir

Avant de vous lancer tête baissée dans la recherche de votre bien, la question du financement s’impose. Dois-je financer en cash ou par emprunt ? Quelle est ma capacité de financement ? Quel type de taux choisir ? Cette étape conditionne les autres choix de votre investissement. Être au clair sur le financement de votre projet est donc une priorité.

Acheter comptant ou à crédit

Vous disposez d’une épargne importante suite à un héritage ou la vente de votre entreprise ? C’est un bon point pour investir dans l’immobilier. Du coup, vous pensez mobiliser cette somme d’argent pour financer votre prochain achat.

Cependant, utiliser cette épargne pour réaliser votre investissement vous empêche de profiter de certains avantages de l’emprunt :

  1. Déduction des intérêts: ces charges sont déductibles des impôts fonciers. Vous pouvez diminuer le coût du crédit jusqu’à 50 % si vous êtes fortement imposé sur votre revenu.
  2. Effet de levier: avec un prêt, vous disposez d’un budget plus important pour investir. Cela ouvre des portes pour un projet plus ambitieux ou pour multiplier les opérations.
  3. Sécurité: votre épargne est mobilisable pour payer des grosses dépenses imprévues.

Ainsi, même si vous pouvez acheter comptant, le principe du prêt immobilier reste un choix à étudier avant d’investir.

Taux fixe ou variable

Actuellement, les taux d’intérêt sont à des niveaux historiquement bas. Le coût de l’argent est donc bradé. En toute logique, le risque de remontée des taux est plus probable que la baisse sur les vingt prochaines années.

Par conséquent, pour investir, le choix du taux variable manque de pertinence actuellement. Certes, le montant des intérêts est légèrement plus intéressant au départ. Mais sur le long terme, une remontée importante des taux est probable.

De plus, il est rare de contracter un emprunt immobilier pour une durée inférieure à 15 ans. Jouez donc la sécurité et optez pour un taux fixe.

Les choix pour bien définir votre recherche d'investissement

Vous êtes au clair avec votre capacité d’emprunt ? C’est parfait. Il est temps maintenant de réfléchir  sérieusement au profil du bien immobilier à rechercher. Faire certains choix par avance vous aidera à mieux comparer les offres et à affiner votre projet.

Neuf ou ancien

C’est l’éternel débat. Le charme de l’ancien est incomparable. Cependant, le confort moderne du neuf est attractif. Plusieurs critères sont utiles pour vous aider à faire le bon choix d’investissement, que nous détaillons tout de suite.

Travaux

Avec l’investissement dans un appartement neuf, il n’y a aucun suivi de votre part. C’est le promoteur qui s’occupe de tout. C’est clé en main. À la livraison, il vous appartient de vérifier la conformité de votre bien.

Vous projetez d’investir sur une maison neuve ? Un architecte ou un maître d’œuvre suivent les travaux des différentes entreprises. Avec un pavillonneur ou un constructeur, un suivi régulier est nécessaire pour éviter des mauvaises surprises à la livraison.

Le neuf vous offre de la visibilité. L’entretien du bien sera bien plus faible pendant les premières années. De plus, la garantie décennale vous protège contre des dommages importants pour une durée de 10 ans.

Concernant l’ancien, les travaux sont de votre responsabilité. Malgré tout, vous pouvez vous décharger du suivi avec des professionnels spécialisés (architecte d’intérieur, maître d’œuvre, entreprise de bâtiment). L’avantage est de pouvoir faire les choses à votre goût ou selon vos valeurs. Vous pourrez également déduire les travaux de vos revenus fonciers. Pour un appartement, soyez attentif sur la copropriété. Jaugez rapidement l’état des parties communes. Par ailleurs, vérifiez si des travaux important sont prévus (ravalement de façade, rénovation de la toiture, chaudière, etc), en lisant les derniers procès verbaux de copropriété.

Fiscalité

La France est en déficit de logement. Le gouvernement accorde donc des avantages fiscaux pour construire de nouveaux logements.

L’immobilier neuf bénéficie donc de frais de notaire réduits à 2 %, contre 8 % en moyenne dans l’ancien. De plus, des carottes fiscales sont régulièrement proposées par l’état pour motiver les investisseurs privés. Les dispositifs Pinel ou Denormandie sont parmi les derniers exemples.

L’ancien n’est pas en reste. Les travaux sont déductibles des revenus avec le mécanisme du déficit foncier. C’est un outil formidable pour réduire votre fiscalité pendant plusieurs années.

Budget

Le neuf est généralement plus cher à l’achat. Le différentiel est en moyenne de 30 % par rapport à l’ancien. Certes, vous louez plus cher sur le marché. Néanmoins, il reste difficile d’amortir cette surcote. Évidemment, vous pouvez compenser cette différence de budget par un avantage fiscal comme le Denormandie. Mais soyez vigilent sur ces offres. Les programmes proposés sont souvent survalorisés.

L’offre est plus large dans l’ancien. De plus, le profil des vendeurs est très hétérogène. Cela ouvre donc la porte à des opportunités. De plus, les acheteurs évitent souvent les biens nécessitant les biens nécessitant des travaux importants. Vous avez donc un levier formidable pour trouver de bonnes affaires.

Centre-ville ou périphérie

Le choix de l’emplacement est un point central lors d’un achat immobilier. Les beaux quartiers en centre-ville sont rassurants pour un investisseur en herbe. C’est la garantie parfaite pour trouver un bon locataire rapidement. Pour sécuriser son investissement, c’est la voie royale. En revanche, la rentabilité peut être plus faible. En effet, les prix au mètre carré s’envolent dans ces quartiers avec des loyers à peine plus chers.

La périphérie urbaine est moins recherchée. Cependant, les rendements locatifs y sont plus attractifs. Les opportunités de trouver une bonne affaire sont également plus fréquentes. Un quartier en mutation, une nouvelle desserte de transport en commun… Votre bien gagne alors de la valeur à la revente ou à la location. Gardez tous ces éléments en tête au moment de faire votre choix d’investissement locatif.

Petites ou grandes surfaces

Au départ, les possibilités dépendent fortement de votre budget au préalable.

Les petites surfaces présentent des loyers plus chers au mètre carré. Néanmoins, les vacances de ces logements sont fréquentes du fait du profil des locataires (étudiant, jeune travailleur).

De plus, la concurrence pour l’achat des studios est la plus forte. En effet, les investisseurs débutants font souvent le choix de la petite surface pour se faire la main. Au final, la rentabilité en souffre.

De nouvelles opportunités se développent fortement avec les grandes surfaces. Avec la colocation et la location saisonnière, de nouvelles perspectives s’ouvrent avec une rentabilité avantageuse.

Les choix pour bien rechercher votre futur achat immobilier

Il est temps maintenant de passer à l’action avec la chasse de votre bien idéal. Penchons-nous sur les moyens et les méthodes pour rechercher votre pépite, celle qui fera de votre achat le choix idéal pour investir.

La volonté de limiter les frais est logique pour réaliser une belle opération. Avec internet, vous avez la possibilité d’entrer en contact facilement et gratuitement avec des milliers de vendeurs en direct. Cela permet d’éviter les commissions des intermédiaires. Pourtant, se faire accompagner par un professionnel de l’immobilier est avantageux.

 

Un agent immobilier connaît parfaitement son secteur. Il dispose donc d’une connaissance fine de son marché pour vous conseiller au mieux. De plus, il peut vous faire bénéficier d’offres exclusives ou de nouveaux produits tout juste mis en vente. Enfin, vous accédez au réseau de l’agent pour trouver un artisan ou un financement.

Faire appel à professionnel de l’immobilier représente également une sécurité. Il propose des biens évalués au prix du marché pour effectuer rapidement des ventes. Effectivement, les propriétaires ont tendance à afficher des prix optimistes en direct. De plus, les caractéristiques (surfaces, état, etc) du bien sont vérifiées. Ainsi, vous évitez de faire de mauvais choix d’investissement, avec de mauvaises surprises.

Enfin, le notaire ou l’agent immobilier prennent en charge la rédaction du compromis de vente. L’avant-contrat est alors rédigé dans les règles de l’art. Cela offre une protection appréciable sur le plan juridique.

Le mot de la fin

Vous disposez maintenant des nos conseils pour préparer votre prochain projet immobilier. Avant de fixer vos choix, suivez ce dernier conseil. Éclaircissez complètement votre but concernant votre démarche d’investissement. Vous souhaitez préparer votre succession ? Vous recherchez des revenus complémentaires ? Vos choix d’investissement sont alors très différents selon vos objectifs.

Prêt à vous lancer dans le grand bain ? Contactez nos agents pour échanger à propos de votre investissement en immobilier.

Pour aller plus loin